Relais DStar


Réalisation d’un relais D
Star

L’idée de déployer un relais Star, c’est tout d’abord utiliser du materiel qui ne me sert pas, puis d’apporter une couverture radio numérique sur le nord du département de la Loire.


Inventaire:

1 x TM733 Vhf et Uhf avec prise PK 9600Bds. (a modifier car la qualité des signaux sur ce TRX n’est vraiment pas optimum. : Non concluant sera remplacé par le FT857D.

1 x Raspberry modèle 3

1 x carte DV AVR  de construction OM http://ki6zum.com/dstar/raspberrypidvavr.htm

Cette carte est la fusion d’un Arduino avec son sheild GMSK, comme cela tout est intégré et plugable directement sur le port GPIO du RPI.

1 x la suite logiciels pré-compilés pour RPI de G4KLX

http://westerndstar.co.uk/html/downloads.html


Construction :

Tout est dans le lien de ki6zum.Quelques erreurs dans la nomenclature sur les valeurs de résistances et de capas, perso je me suis appuyé sur les valeurs du schémas, et des valeurs standards des datasheet.

Voici la carte cablée

Datasheet principales:        CMX589.          MCP6002

rien de particulier, une bonne bino, une panne fine, de la soudure, du flux et c’est partie.

Ne pas oublier de faire les deux grains de café J3 et J7 pour configurer le mode GPIO.

Prix de revient une trentaine d’euros. Pour ceux qui souhaite monter eux même cette carte, je possède quelques circuits imprimés. (Pu : 7eu port compris, me contacter)

Pour les réglages tout est ici: http://ki6zum.com/dstar/gmsk_radio.htm

Plusieurs solutions sont offertes, réglages analogiques au score ou numériques avec des petites applis dédiées (non testées)


Chargement du soft dans le ATMEGA 328

Plusieurs solutions:

Soit on utilise la suite IDE ARDUINO avec le fichier .ino et librairies qui vont bien ci dessous.

https://www.arduino.cc/en/Main/Software

dvmega 1.60a

Vous trouverez tous les détails d’installation et d’utilisation de l’IDE Arduino sur le web.

Soit on utilise un runtime Arduino compilé, prêt à l’emploi, avec le fichier .hex que vous trouverez dans le zip ci dessous. Il suffit d’installer le Xloader, choisir le .hex. Cette solution nécessite moins de configuration pour le novice.

dvmega 1.51a

(je compilerai la version 1.6a quand j’aurai 5 minutes, les deux fonctionnent)

Interface: Dans tous les cas, vous aurez besoin d’un interface USB <> FDTI pour communiquer avec la carte DV AVR.

Perso j’ai acheté sur la BAY pour 4 euros cette dernière, a câbler sur le connecteur de programmation.

Voilà donc l’AVR charger, Cela permet à la puce ATMega328 de gérer toutes les interruptions et la gestion des bits afin que le logiciel sur le Pi puisse penser qu’il communique avec une carte GMSK connectée via un port série virtuel via USB.


Le cablage au TRX

On utilisera pour se faire , la prise Packet 9600 Bds du transceiver, en ayant pris soin de la configurer à 9600 (non 1200 si le TX a cette possibilité) puis de mettre le TRX en mode PK et non DIGIT.

Le raccordement à la carte DV AVR se fera comme le schémas ci dessous:

(blinder les liaisons TX et RX)


Configuration de la suite G4KLX

Je considère que vous avez monté l’OS et la suite, en chargeant l’image sur la carte SD du RPI.

Le pilotage du RPI se fait par VNC client, disponible pour toutes les plateformes. Il suffit de récupérer l’IP du RPI dans l’interface Admin de votre box, ou en utilisant  les commandes système:

sudo ifconfig sous linux. (rechercher la chaine inet=xxx.xxx.xxx.xxx)

ifconfig /all sous windows

Renseigner l’hôte (IP du RPI)

Le login par défaut > pi

Le password  par défaut> raspberry.

Une fois le contrôle établi, pensez à étendre la partition avec l’outil de configuration Raspconf, de passer le clavier , time zone en Français, configurer le wifi …ect…..et de changer le login et mot de pass root. Je vous conseille de rendre fixe l’adresse IP que le routeur va affecter à votre RPI, perso, je verrouille cela au niveau de la box, ma Thonson le permet.

Vous trouverez beaucoup de détail sur la façon de faire tous ces points sur le web, donc je n’entrerai pas plus dans le detail.

La suite G4KLX se compose d’un programme principal: WDS Widget qui permettra de configurer et de lancer les deux applications majeurs: DStar Repeater et Ircddb gateaway.

WDS Widget:  le centre névralgique de la suite

Chaque modif dans les configs de DStar repeater ou ircddB doivent être sauvegardées par le MENU/FILE/SAVE , fermer l’application et la relancer pour prise en compte. Idem pour Widget par le bouton SAVE. Des rares fois il sera utile de relancer le RPI, soit par REBOOT du menu démarrer du RPI ou RESTART depuis le panel Widget.

Dummy repeater doit rester sur DISABLE en mode relais, sinon cela désactive le relais.

Dstar Repeater: dump écrans ci dessous. Ce dernier va gérer vos paramètres perso et ceux dufutur relais.

Des commandes peuvent être passées par radio au relais, dans la mesure ou celles ci sont activées, et autorisées.

Une balise est également gérée pour passer périodiquement l’indicatif du relais. (onglet Beacon)

Ircddb Gateway: dump ci dessous. Ici c’est le maillage vers d’autres réseaux J’ai mis le minimum vital, mais je n’ai pas tout compris d’ircddB, je dois creuser ce point.

Autres logiciels dans la suite:

Dummyrepeater: permet de se connecter au réseau numérique sans TX , mais nécessite l’utilisateur d’un vocodeur AMBE. Personnellement j’utilise un vocodeur AMBE3000 sur le port USB du RPI et une carte son à deux balles sur le port USB aussi.

Votre propre Dashboard: sur le serveur local du RPI accessible par : http://127.0.0.1 pour monitorer l’activité du relais.


Démarches administratives

Demande d’identifiant ccs7: le réseau devant se structurer, chaque station doit posséder un ID individuel, faire la demande ici:

https://register.ham-digital.org

Demande d’inscription sur ircddB: à venir

Demande d’indicatif relais:  à venir.


Les reflectors 

Page d’accueil principale: http://xreflector.net/neu3/


Conclusion

Le relais a été installé et testé provisoirement durant 2 semaines sur 433.600 avec succés entre le 02/09/2017 et le 15/09/2017.

Ce fut une expérience passionnante  est très intéressante . Pour l’instant le projet n’ira pas plus loin, car il est peut probable que du QTH le relais est une bonne couverture, et que les users locaux se résument à une personne..donc quid de l’utilité communautaire????

Je remercie F8DHE qui m’a prêté son IC92 DStar pour que je puisse effectuer mes essais . Peut être que le projet ressortira du carton un jour….qui sait.